news

XtetX#19 [Vengeance] : Ay’nar / Les Mâles Embouchés / Lili Dud / Manuel Valls and the Dirty Crackwhores (14/01/2016)

Le Samedi 14 janvier 2017 à l’Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret, 75019 Paris
(metro Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis)

19ème édition des soirées XtetX (https://xtetx.org/)
Première soirée avec une programmation à thème.
Musiques improvisées et expérimentations sonores.

Prix : participation libre

Ouverture des portes à 19h30
Début du concert à 20h00

Programme :


– Ay’nar :
« J’ai bien essayé, mais la BD ça ne fait pas assez de bruit ». AYNAR c’est un duo de musique bruitiste formé par Xavier Mussat, auteur de BD expérimentale momentanément reconverti à la guitare électrique désaccordée et Manuel Castel, bassiste chevronné sévissant dans une multitude de groupes entre Marseille et Paris. Minimaliste anxiogène et ravagée, leur musique s’encombre d’ustensiles, de limes, de clés plates, de multiples amplificateurs et de machines pour produire des déluges sonores fatalement incontrôlables.

https://www.youtube.com/watch?v=fjbHrZSzAfI
https://www.youtube.com/watch?v=ajZ7EJ2BoNA
https://soundcloud.com/aynar

– Manuel Valls and The Dirty Crackwhores :
« Ainsi les grands jours s’annoncent. L’évolution s’est faite, la révolution ne saurait tarder. D’ailleurs ne s’accomplit-elle pas constamment sous nos yeux, par de multiples secousses ? Plus les consciences, qui sont la vraie force, apprendront à s’associer sans abdiquer, plus les travailleurs, qui sont le nombre, auront conscience de leur valeur, et plus les révolutions seront faciles et pacifiques. Finalement, toute opposition devra céder et même céder sans lutte. Le jour viendra où l’Evolution et la Révolution, se succédant immédiatement, du désir au fait, de l’idée à la réalisation, se confondront en un seul et même phénomène. C’est ainsi que fonctionne la vie dans un organisme sain, celui d’un homme ou celui d’un monde. »
Elisée Reclus, L’évolution, La révolution et l’idéal anarchique, 1921.

– Lili Dud :
i shuffle sounds from prepared record players and tapes, a drum machine and maybe a guitar,voice and metal drum sticks.

https://lilidud.bandcamp.com/

– Les Mâles Embouchés :
« Les Mâles Embouchés » est un trio issu d’une rencontre de musiciens ouverts à l’expérimentation , tentant de créer des climats aux sonorités étranges par le biais de 2 cuivres (tuba et saxophone) et d’objets sonores se mêlant aux sons synthétiques de l’électroacoustique .
Venus d’horizons divers , ils mettent à profit leur parcours différent pour oser une musique originale
dans une improvisation débridée et sans complexe aux chemins tortueux à la recherche de leur son collectif .

Concert XtetX18:Geosmin / Lès Modernos + Prince Larry Fuzz / Missing O / Tristram déchu (29/11/2016)

18ème édition des soirées XtetX.
Musiques improvisées et expérimentations sonores.

Le mardi 29 novembre 2016 à l’Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret, 75019 Paris
(metro Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis)
Prix : participation libre
Ouverture des portes à 19h30
Début du concert à 20h00


Programme :

– Lès Modernos + Prince Larry Fuzz (URSS,CF) –

Une guitare, des pédales, un ampli. Une batterie, des pédales, un ampli.
A travers ce dispositif inédit, Lès Modernos et Prince Larry Fuzz improvisent une pièce brute et souple.
Les rebonds vibratoires du dub jamaïcain se mêle ici aux airs d’Harumi Hosono, et il devient vite difficile de savoir qui fait quoi, et quand.
Se jouant de l’acoustique particulière de l’espace des arts sans frontières, les deux musiciens, fréquents collaborateurs au sein du collectif URSS,CF, créeront ainsi un écosystème éphémère et expansif, à l’intensité cependant soutenue.
Be there!

———–
– Geosmin –

Geosmin est un projet en duo réunissant 3EHNT (3ehnt.bandcamp.com) à la basse et jules\valentin (julesvalentin.bandcamp.com) à la guitare baritone et au chant, avec d’occasionnels field recordings. Il pourrait s’agir de ballades solitaires et sans but dans des paysages inhabités. Tentative de rendre audibles ces paysages. La sérendipité comme moteur de recherche. Notre madeleine, c’est l’odeur après la pluie. L’homme est une île et il existe une infinité d’océans sans noms.
https://ge0smin.bandcamp.com/


– Tristram Déchu –

Judith Kan – voix
Stéphanie Briand -Bouinage sonore
Un vieux crooner ayant perdu sa voix, se fond, s’égare et croise le fer avec les oiseaux.
Un dialogue brut et opiacé, onirique et heurté, où la folie peut en cacher une autre.


– Missing O (Tv drone set) –

Temps interrompu, discontinuité du vide et dualité de l’être.

Tv drone set, utilisation et captation du bruit vidéo.

Musique de trame.

O retrouvé.

+

XtetX#10 : Miroir Fumant / Page Noire / Sysma / °°CtZtctzt°° (19 février 2016)

Le vendredi 19 février 2016 à  l’Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret, 75019 Paris
(metro Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis)
Prix : participation libre
Ouverture des portes à 20h
Début du concert à 20h30
https://www.facebook.com/events/1688482621420863/

Miroir Fumant (Orléans)

Ayato : guitare etc…
Rome : voix

OHM

De toutes pensées parallèles infinies au coeur même des multiples dimensions du temps présent ici là maintenant… vibre OHM… 9 fois avant… 9 fois après pendant chorégraphiant ds triangles d’éternité dans la lumière de l’esprit d’ermite. Créant ainsi des arc-en-ciel des brumes mauves bleus océans pluie d’argent forêt d’émeraude feu d’orange sang et cités d’or sur des montagnes de granite aux sommets de cristal améthyste… Inonder des larmes de SOLICULU disque d’amour éperdu fou de NOUN lui renvoyant la douceur de ses déclarations rayonnantes et magnétiques de l’âme… OHM… Un cercle de 108 perles turquoises tressées de safran s’enroulant sur lui même transformé en diadème éphémère et fumée diffusant la lumière de l’autre côté… OHM… Cantique des cantiques des quanta des contes à contre nuit… comme un écho URU ANA NOUN SOLICULU… Une ode aux longueurs d’ondes à la poésie profonde au fond des flaques d’eau inonder de larmes de joie du monde offert… OHM… Une offrande des fruits pour l’esprit affamé de formes de vie des hommes des femmes Shiva Shakti union d’une géométrie sacrée des cercles infinis composant des proses de toutes les lettres de tout les alphabets des bouquets d’orchidées d’encre bleue-noire des cercles infinis de fleur de vie… OHM… Maa Kali qui détient le pouvoir d’offrir le reflet du Miroir-Fumant… OHM… a toutes les notes et leur portées…

010011 M.F.

Ayato / Rome The MothaPhocus

 

Page Noire (Paris)

Anna Guland : Traitement de texte
Vincent Guiot : Voix et effet

Le duo PAGE NOIRE construit des performances explorant le dialogue entre un texte écrit en direct dont l’image est vidéo-projetée, et un dispositif de traitement du son du clavier amplifié par des micros piezzo, ainsi que de la voix du musicien.
Chaque performance s’inscrit dans une thématique qui cadre l’improvisation. Nous sommes attachés à la notion de mise en scène, comme à celle de mise en page, inspirés par une approche littéraire et dramaturgique et par l’esthétique Butô.

Lézard idoine est la première performance de PAGE NOIRE.
Dans un format de 20mn, les performeurs sont assis dos à dos face à leur matériel, ordinateur d’un côté, chaîne d’effets sonores de l’autre. Un vidéoprojecteur affiche derrière eux l’écran où se déroule l’écriture. Un texte poétique, sans début et sans fin, est en train de s’y inscrire.
Le narrateur n’est pas censé être lu. Soudain, ses mots se mettent à résonner, construisant un espace qui le sort de l’abstraction de sa pensée. Cet esprit très ancien, dépourvu de corps, s’incarne dans la machine et découvre qu’à travers elle, il peut se manifester et s’adresser aux hommes…

PAGE NOIRE – Lézard Idoine (Teaser) from Vincent Guiot on Vimeo.

Sysma (Paris)

Torbill : guitare, ebow
Kecap Tuyul : voix, guitare préparée, ebow, objets, effets
X_pharmaka : voix, synthé, soundbox, objets

 

Sysma est un projet qui éprouve les voix : incantations, imprécations, chuchotements, hurlements, souffles, raclements…
Exposées dans leur nudité, ou bien filtrées et déformées à l’extrême, ces chairs sonores résonnent et interfèrent volontiers avec d’autres sources de vibrations : cordes, percussions, synthétiseur…
Sans structure préconçue, le groupe réveille des atmosphères rituelles qui peuvent aussi bien se résorber dans le presque rien qu’exploser dans un chaos bruitiste – mais également se propager par cercles complices de drone et d’harmonies vocales.
Sysma spatialise le magnétisme des confins magiques et seconde, après seconde, ondule dans un désordre épanoui.

 

 

 – °°CtZtctzt°°

 

 

 

 

XtetX#6 : A Volta Niente / Moments For Nothing / Ujjaya / Charles premier (9 janvier 2016)

le samedi 9 janvier 2016 de 19 à 23h
Au Parvis de Bagnolet (27 Rue Adélaïde Lahaye / 93170 Bagnolet / M° Gallieni)
Prix : participation libre
19h : ouverture des portes
19h30 : début du concert
Pour plus d’informations et éventuels changements de dernière minute : https://www.facebook.com/events/1059810574049208/

A l’affiche:

A VOLTA NIENTE (Marco Caccialupi : flutes & pédales; Philippe Desclais (NowCut) : électronique, Tube & Jlong )
Parfois il ne se passe rien.
La roue tourne. La musique, acoustique détournée en boucles et vents électriques,
éternel recommencement.
Au virage, il n’y a rien.
Voutes et souffles répétés, cycles et continua, rien.
Est ce que les chemins ne mènent nulle part ?
A volta niente.
Rien.

Marco : https://soundcloud.com/breeze-dream
NowCut : http://nowcut.blogspot.fr/
https://nowcut.bandcamp.com/

– MOMENTS FOR NOTHING
une  « formation satellite » du XtetX à tendance ambient / (kraut)rock

– UJJAYA (ethno-ambient)

invité spécial : Charles premier (artstruments)
http://www.alter-sonic.com/content/index.php?page=oeuvres
https://charlespremier.bandcamp.com/music
https://www.facebook.com/charles.premierdunom/?fref=ts
Pour clore la soirée, Charles jouera en trio avec Philippe Desclais (instruments fait maison) et Kecap Tuyul (guitare préparée).
Tous 3 ont déjà travaillé ensemble dans le cadre d’une rencontre de leurs groupes respectifs Half Evidence (Charles et Tuyul) et Now Cut (Philippe Desclais et Stéphanie Briand)

https://halfevidence.wordpress.com/
http://kecaptuyul.wordpress.com/

xtetx6 final

[Eg0_144] XtetX : (2×2)²

Eg0cide Productions

This 2nd album of the XtetX was recorded before the first published one Nabemono (recorded in may 2015). At this time (november-december 2014), the XtetX had no name yet, and comprised only 3 members : Jules/Valentin, Kecap Tuyul and Missing O. Their will to play with other improvisers progressively led them to define themselves as an open collective with a variable team, rather than a band with a permanent staff.

The title (2X2)² is an allusion to the album 2X2 (eg0cide productions, 2012) which contained two duos of Kecap Tuyul, one with Charles premier (who later became his partner in Half Evidence), one with Mathew Tyas. This new album also contains two duos of Kecap Tuyul, one with Missing O, one with Jules/Valentin. Like in the first volume, these were the first recordings of these duos.

Click on the picture to visit the download page on archive.org

eg0_144a

Full…

View original post 7 mots de plus

[Eg0_141] XtetX : Nabemono

Sortie de notre premier album « Nabemono » (en téléchargement gratuit) sur le netlabel eg0cide productions

Eg0cide Productions

XtetX is a free improvisation collective that was founded around the end of 2014. It comprises from 2 to X members depending on the occasion. After various sessions as a trio and duo, their first playing time as quartet took place in may 2015 and gave birth to the material published today on their first album Nabemono.

Don’t be mistaken by the introductory track : XtetX is not a rock band, but they’ve decided not to restrain themselves to a specific esthetic. They are able to produce catchy melodic tunes, but also storms of chaotic noise, minimal drone, and unidentified sound objects, taking advantage from the diverse backgrounds of each participant and the unpredictable results of their blending. Nabemono unveils only a small part of these possibilities…

Et pour les franciliens : ne manquez pas leur 1er concert public, le mercredi 1er juillet

Click on the picture to visit…

View original post 51 mots de plus