past events

XtetX#19 [Vengeance] : Ay’nar / Les Mâles Embouchés / Lili Dud / Manuel Valls and the Dirty Crackwhores (14/01/2016)

Le Samedi 14 janvier 2017 à l’Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret, 75019 Paris
(metro Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis)

19ème édition des soirées XtetX (https://xtetx.org/)
Première soirée avec une programmation à thème.
Musiques improvisées et expérimentations sonores.

Prix : participation libre

Ouverture des portes à 19h30
Début du concert à 20h00

Programme :


– Ay’nar :
« J’ai bien essayé, mais la BD ça ne fait pas assez de bruit ». AYNAR c’est un duo de musique bruitiste formé par Xavier Mussat, auteur de BD expérimentale momentanément reconverti à la guitare électrique désaccordée et Manuel Castel, bassiste chevronné sévissant dans une multitude de groupes entre Marseille et Paris. Minimaliste anxiogène et ravagée, leur musique s’encombre d’ustensiles, de limes, de clés plates, de multiples amplificateurs et de machines pour produire des déluges sonores fatalement incontrôlables.

https://www.youtube.com/watch?v=fjbHrZSzAfI
https://www.youtube.com/watch?v=ajZ7EJ2BoNA
https://soundcloud.com/aynar

– Manuel Valls and The Dirty Crackwhores :
« Ainsi les grands jours s’annoncent. L’évolution s’est faite, la révolution ne saurait tarder. D’ailleurs ne s’accomplit-elle pas constamment sous nos yeux, par de multiples secousses ? Plus les consciences, qui sont la vraie force, apprendront à s’associer sans abdiquer, plus les travailleurs, qui sont le nombre, auront conscience de leur valeur, et plus les révolutions seront faciles et pacifiques. Finalement, toute opposition devra céder et même céder sans lutte. Le jour viendra où l’Evolution et la Révolution, se succédant immédiatement, du désir au fait, de l’idée à la réalisation, se confondront en un seul et même phénomène. C’est ainsi que fonctionne la vie dans un organisme sain, celui d’un homme ou celui d’un monde. »
Elisée Reclus, L’évolution, La révolution et l’idéal anarchique, 1921.

– Lili Dud :
i shuffle sounds from prepared record players and tapes, a drum machine and maybe a guitar,voice and metal drum sticks.

https://lilidud.bandcamp.com/

– Les Mâles Embouchés :
« Les Mâles Embouchés » est un trio issu d’une rencontre de musiciens ouverts à l’expérimentation , tentant de créer des climats aux sonorités étranges par le biais de 2 cuivres (tuba et saxophone) et d’objets sonores se mêlant aux sons synthétiques de l’électroacoustique .
Venus d’horizons divers , ils mettent à profit leur parcours différent pour oser une musique originale
dans une improvisation débridée et sans complexe aux chemins tortueux à la recherche de leur son collectif .

Publicités

XtetX#17 : Jules/Valentin et Torbill – Ay’nar – Divine Usine – °° CtZtctzt Cíntia Tosta (29 octobre 2016)

Le samedi 29 octobre 2016 à  l’Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret, 75019 Paris
(metro Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis)
Prix : participation libre
Ouverture des portes à 19h30
Début du concert à 20h00
https://www.facebook.com/events/1034072073358851/

xtetx17v2

Programme
– Jules/Valentin et Torbill –
Jules/Valentin et Torbill sont tous 2 guitaristes, membres du XtetX. Ils ont déjà joué ensemble à plusieurs reprises au sein du XtetX Ensemble. Ce premier concert en duo devrait leur donner l’occasion d’explorer plus en profondeur leur goût commun pour le drone
Jules/Valentin : Une musique visuelle, plastique, spatiale. Parfois improvisée, parfois composée, elle hésite entre la texture et le paysage, entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, et ne se connaît pas elle-même. Patiente, cyclique, elle invite à la contemplation et défie la pesanteur. Accidentalisée, elle s’essaye. Elle peut aussi bien s’entendre que s’écouter.
A.k.a : Jules-Valentin & his Loop Station
Torbill:Guitariste traumatisé par le punk et par Sonic Youth, Torbill est toujours avide de découvertes autant dans les musiques extra-occidentales qu’expérimentales. Il dispose d’une longue expérience au sein des Crucified Penguins, combo de rock absurde sévissant dans la scène punk alternative parisienne, mais aussi dans ZoéZoé, duo (puis trio) avec Scroutch, tromboniste électrifié, mordant dans des registres plus bruitistes et abstraits. Marqué par les philosophies réformistes, soufies, bouddhistes, punk,  situationnistes, mais aussi par les sciences humaines, il cherche toujours à cerner des problématiques telles que ce qu’est encore le bon goût, l’ennui dans un monde surchargé d’informations, le rapport à l’objet et à la technique.

– Ay’nar –
« J’ai bien essayé, mais la BD ça ne fait pas assez de bruit ». AYNAR c’est un duo de musique bruitiste formé par Xavier Mussat, auteur de BD expérimentale momentanément reconverti à la guitare électrique désaccordée et Manuel Castel, bassiste chevronné sévissant dans une multitude de groupes entre Marseille et Paris. Minimaliste anxiogène et ravagée, leur musique s’encombre d’ustensiles, de limes, de clés plates, de multiples amplificateurs et de machines pour produire des déluges sonores fatalement incontrôlables.
aynaraynar2aynar3aynar4

– Divine Usine –
Marco Caccialupi / petites percussions métallurgiques
Judith Kan / voix
Divine usine se remonte à l’aide d’une grosse clé rouillée.
Un petit cirque mécanique et bricolé dont on percevrait les articulations branlantes et approximatives défiant inexorablement les lois de la nuit et du temps.
Le jeu de deux boucles parallèles, inversées embrassées, qui ferraillent, bruissent, se coupent malpolies la parole, produit adroitement par la mécanicité de la voix et l’organicité du métal des textures malhabiles.
Extraits audio
divine-usine
Photo Stéphanie Briand

– °° CtZtctzt Cíntia Tosta –
« V o (ie) (ix) (z) »
(performance solo)

XtetX#16 : Torbill / Haco (Sereo Bugscope) / Doedelzak / XtetX Ensemble feat. Haco (26 septembre 2016)

Le lundi 26 septembre 2016 à  l’Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret, 75019 Paris
(metro Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis)
Prix : 5 euros
Ouverture des portes à 19h30
Début du concert à 20h

https://www.facebook.com/events/625019384333550/

Programme
—- Torbill —-

Torbill (solo – guitare noise drone)
Du bruit, de la masse, du filtrage, des frottements, des larsens, du bourdon. Mais en subtil.
Par le guitariste du duo Lain Into Wired
https://lain-into-wired.bandcamp.com/
https://xtetx.org/qui-sommes-nous/les-formations-satellites/lain-into-wired/

 


—- Haco (Stereo Bugscope) —-
Haco (Japon) est à la fois compositrice, chanteuse, artiste et multi-instrumentiste. Lors de cette soirée, elle jouera son Stereo Bugscope, un duo de micros amplifiant les sons enfouis dans les machines : ondes et autres interférences souvent considérés comme parasites seront donc son matériau principal. La performance sera accompagnée d’un dispositif vidéo.
Haco : laptop, micros, dispositif vidéo.
Plus de détail sur son projet Bugscope : http://www.hacohaco.net/soundart/stereo_bugscope_1.html

—- Doedelzak —-
Doedelzak improvisera à partir de ses patchs Pure Data. Leur principe est de permettre l’improvisation avec l’aléatoire. Les patchs sont connectés à divers modules sonores : synthés VSTs, ou encore samplers remplis de sons enregistrés à la volée. L’information musicale est générée à partir de couches d’algorithmes, chacune faisant appel à des probabilités dont les paramètres de calcul sont manipulables en temps réel avec des potards, faders, boutons, etc, à la manière des paramètres sonores d’un synthétiseur. C’est un juste milieu entre le « laisser les sons être » de John Cage, et l’improvisation subjective que ce dernier a toujours rejetée.
Doedelzak : laptop

—- XtetX Ensemble feat. Haco —-
Le XtetX Ensemble est une formation sans cesse changeante. Des membres du XtetX quittent leurs formations habituelles et se réunissent pour des improvisations collectives de 4 à 6 personnes, en cherchant à obtenir une unicité sonore plutôt qu’un assemblage prédéfini de rôles à jouer séparément.
A cette occasion, Haco (jouets sonores, objets, voix) se joindra au XtetX Ensemble.

 

 

 

 

XtetX#15 : Now Cut – Half Evidence – Idéal / Standart – Half Evidence + Now Cut

Le samedi 25 juin 2016
à 19H
Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret, 75019 Paris
(metro Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis)
Prix : participation libre
https://www.facebook.com/events/246187105758559/


Now Cut
Now Cut est un duo de bouinage sonore dont la base instrumentale repose sur la lutherie sauvage (Plaque, Zdong, Jlong, tubes…), la sonorisation d’objets, l’électronique rudimentaire.
Le son est abordé comme matière brute à modeler, souvent indocile. Les instruments vibrent de leurs pulsions d’indépendance… et dans les accidents et surprises se trame une musique parfois bruiteuse et industrielle, souvent étirée, divagante, tissée de drones, de couches oniriques et idiomatiques…
NowCut par ses collaborations avec musiciens et chercheurs de sons, décline improvisations, installations, performances associées au texte, à la vidéo ou à la danse.

Half Evidence
Half Evidence est un duo d’improvisation sonore né en août 2012 de la rencontre de Charles premier et Kecap Tuyul. Tous deux sont autodidactes, et développent depuis des années leurs propres univers sonores. Charles premier utilise des instruments qu’il construit à partir d’extraits de nature morte, à qui il redonne vie en quelque sorte, se faisant interprète de leur message. Kecap Tuyul, après s’être longtemps concentré sur la guitare préparée, utilise également sa voix et divers ustensiles détournés de leur usage quotidien, et s’est également lancé dans la création d’instruments fin 2015.
Leur musique est guidée par une écoute de l’autre et une attention de chaque instant aux possibles offerts par le matériau sonore qu’ils manipulent en apprentis sorciers. Tous deux amateurs de perturbations électromagnétiques (distorsions, feebdack, …), ils auraient également été aperçus dans une forêt en train de jouer en rythme un tronc d’arbre et un ruisseau.
Le 25 juin marquera la sortie de leur nouvel album « Graines de silence » sur le net label eg0cide productions
 

 
Ideal / standart 
Duo de Judith Kan (voix) et Anthony Carcone (guitare)
New York 1959. Une cabine d’ascenseur monte et descend dans un meublé downtown, conduite par un groom. Une solitude rauque dialogue par sa bouche avec la machinerie de la boîte métallique.
La guitare serait la poulie qui ferraille, les chaînes qui grelottent contre la cage. La voix dirait le fantasme d’un homme qui crève dans un monde chauffé a blanc.Anthony Carcone
guitariste au jeu décharné il repousse les limites de l’instrument créant des sons aléatoires voluptueux dosés avec fureur et humour noir.Judith Kan
Un espace du pli.
Elle recherche en son corps l’incarnation de son propre folklore, par un geste vocal incantatoire, inversé, où le jeu très physique se construit grâce à une machinerie archaïque et primaire.

Half Evidence et Now Cut

XtetX#14 : Table / Lain into Wired / Charles premier (24 juin 2016)

Le vendredi 24 juin 2016 à 20H
au Rigoletto , 337 Rue de Belleville, 75019 Paris
https://www.facebook.com/events/1210494985628750/

– Table (turntable solo, Lyon)
A travers les manipulations orchestrées et improvisées à la platine, le perfectionnement des sauts, des boucles, et des strates, une histoire se dessine. Histoire de forme spiralée où objets et fragments sonores sont mis en orbite. Techniquement tout ceci est très concret, très simple analogique, idiomatique – Un platine : Un plateau qui peut tourner à une vitesse variable, comprise entre 0 à 45 tours minutes, avec accélérations/décélérations fulgurantes. Des disques, des disques-instruments, des disques préparés, des disques cassés, rayés, vissés. Des cellules, des cellules bidouillées, customisées, défoncées. Deux bras (et oui c’est un modèle un peu spécial). Une table de mixages 2 voies (une pour chaque bras), deux samplers à pieds, et une boite à échos. Côté synopsis, ce que je peux vous dire c’est que tout commence par un meurtre au couteau et fini par un cri propulsé par un (gros) beat.

– Lain Into Wired (Paris)
Missing O : laptop
Torbill : guitare
Lain into Wired met Torbill et Missing O face à un concept bien précis‭ ‬:‭ ‬ils improvisent avec le son de vidéos sélectionnées suivant leurs envies sur Youtube.‭ ‬Leur choix se portent généralement sur de la voix parlée‭ (‬discours politique,‭ ‬extrait de film,‭ ‬interview…‭)‬.
A travers cet exercice périlleux et de tels matériaux accidentés ou du moins atypiques dans la pratique de l’improvisation,‭ ‬le duo explore différentes écoutes.‭ ‬Il en ressort très souvent une‭ ‬ambiguïté entre le commentaire,‭ ‬l’accompagnement et l’écoute distraite de la voix.‭
De plus,‭ ‬les résultats mettent aussi en valeur certaines problématiques inhérentes aux médias,‭ ‬aux technologies de l’information et au numérique.‭ ‬L’obligation de rapidité,‭ ‬les flux continus,‭ ‬le langage,‭ ‬la cohérence des propos en sont quelques exemples.‭
‬Cependant,‭ ‬Lain into Wired ne s’enferme pas dans un discours dénonciateur et technophobe,‭ ‬mais garde et assume toujours une certaine fascination pour cette chose étrange qu’est le virtuel.

– Charles premier (artstruments, Corrèze)
Charles premier crée comme il est, à partir de ce qu’il a été, il devient et se transforme, il est comme un son qui passe. Il utilise, lorsqu’il improvise, des instruments qu’il construit à partir d’extraits de nature morte, à qui il redonne vie en quelque sorte, se faisant interprète de leur message.
Charles premier forme avec Kecap Tuyul le duo Half Evidence, qui donnera son premier concert le 25 juin.
demi-sonne_vue-de-dessus

 

 

 

 

 

 

 

XtetX#13 : Elsa Michaud / Sysma / Tristram Déchu / frgttn (11 juin 2016)

Le 11juin 2016 à 20 H
à l’Omadis
43 Rue Doudeauville, 75018 Paris
Prix : participation libre
https://www.facebook.com/events/191376217928826/

 

Elsa Michaud (voix solo)


Sysma

Sysma est une des formations satellites du XtetX. Le 11 juin sortir leur premier album : « Revenances »

Sysma est un projet qui éprouve les voix : incantations, imprécations, chuchotements, hurlements, souffles, raclements…
Exposées dans leur nudité, ou bien filtrées et déformées à l’extrême, ces chairs sonores résonnent et interfèrent volontiers avec d’autres sources de vibrations : cordes, percussions, synthétiseur…
Sans structure préconçue, le groupe réveille des atmosphères rituelles qui peuvent aussi bien se résorber dans le presque rien qu’exploser dans un chaos bruitiste – mais également se propager par cercles complices de drone et d’harmonies vocales.

Siu : voix, effets
Torbill : guitare, ebow
Kecap Tuyul : voix, guitare préparée, ebow, objets, effets
X_pharmaka  : voix, synthétiseur, objets


Tristram déchu

Judith Kan – voix
Stéphanie Briand -Bouinage sonore
Un vieux crooner ayant perdu sa voix, se fond, s’égare et croise le fer avec les oiseaux.
Un dialogue brut et opiacé, onirique et heurté, où la folie peut en cacher une autre.

 frgttn ( can / fr )
Max Kaario ( City Dragon & co, cmptr mthmtcs series )
+
Jean Charles Delarue ( Scenes from Salad & co, French deposit series )
Broken easy listening. Sax et cymbale modifiés. tapes and toys. Couleurs, plastic accidents and co.

 

 

 

 

 

XtetX#12 : ZoéZoé / Extrasystole / psph.S / Doedelzak

Le dimanche 10 avril 2016 à 20h30
avec l’association Detail
au sous-sol du Milord
78 Boulevard de Belleville
75020 Paris (Metro Couronnes)
PAF : participation libre
page facebook de l’événement

Au programme :

– ZOEZOE

ZoéZoé, c’est un trombone et une guitare électrifiés.

Ça a été fondé à Tours, au début de la décennie, par le mélange magique de la Kro en pression et de la frustration de l’environnement musical tourangeau.
Inspirés par le free jazz autant que le punk, par les fanfares autant que le drone, dans une approche toujours plus physique, sauvage et spontanée, les deux de ZoéZoé ne savent pas trop ce qu’ils cherchent, mais décident de le faire toujours plus bruyamment.

Scroutch! : Trombone et effets

Torbill : Guitare et effets

https://xtetx.org/qui-sommes-nous/les-formations-satellites/zoezoe/

https://www.facebook.com/zoezoelegroupe

– EXTRASYSTOLE (solo)

« C’est toute la force de cet artiste, nous inviter sans ambages dans un cheminement bien loin d’être balisé. C’est explorer le sauvage d’une humanité complexe. C’est toucher l’inexplicable, du bout du lobe. »

 Joue en solo, ainsi qu’avec diverses formations suivant la forme des projets, et les rencontres artistiques collaboratives, nombreuses et internationales, quelques 450 concerts et performances.

Parcours artistique : Créations liées à l’image, à la cartographie sonore, à la scénarisation d’événements acoustiques, réalisation d’œuvres plastiques.

Le parcours est jalonné de bandes-son de films, réalisation de créations multimédias et des ciné-concerts (Zoviet Cosmos, Maya Deren, Gosses de Tokyo, Anthologie Surréaliste et Fantomas), une vingtaine à ce jour. Les réalisations sont complétées par des albums studio nommés B.O. imaginaires, bandes-son de films fictifs… ainsi que des improvisations électroniques et électroacoustiques, au fil des rencontres. 23 albums sortis à ce jour en témoignent sur des labels français et aussi belges, ukrainien, états-uniens, anglais.

Le champ d’action s’élargit depuis 2008 avec des collaborations renouvelées en arts plastiques, courts métrages et depuis 2010 en théâtre.

Une partie des concerts sont improvisés, avec des membres du collectif HAK, ainsi que Bérangère Maximin (fr), David Fenech (fr),Ryo Ikeshiro (jap), Shelly Knotts (gb), Casperlectronics (usa), Kouhei Matsunaga (jap), Chuck Bettis (usa), Nicolas Dick (fr), Julien Ottavi(fr), Papi Cambia (chile), Paul Laurent (fr), Joachim Montessuis (fr), Philippe Cavalleri (be), Jenny Pickett (gb), Eva Ursprung (aut), Emmanuelle Gibello (fr) …

En formation sous les noms de Massacre, Hors, Loop Loop, Red Alert, Easy Crazy Big Band, Freestylers, Crop Circles…participe aussi au GIASO d’Apo33.

En concert, la musique des solos se compose de bases concrètes, drones et noise, ambiantes et électroniques, mélangeant la froideur de l’urbanité avec des connotations ethniques, des références filmographiques, des samples révélant des fragments d’humanité, ou encore des résonances des lieux dans lesquels il joue par captations en direct.

« On peut comparer la forme à un film sans images, qui nous conduirait dans une succession de paysages, ou une architecture complexe composée de références décontextualisées, ayant perdues leurs identités afin d’en générer une perception renouvelée. »

website
soundcloud
bandcamp
topophonies
discog
archive.org
tumblr
flickr
facebook
twitter

– psph.S

Délaissant les sources instrumentales et les structures mélodico-harmoniques, psph.S a pour matière première des éléments hétéroclites le plus souvent rejetés par les « musiciens ».
psph.S est à l’affut de la vie secrète des objets dits inanimés et cultive les bruits enfouis dans le silence des machines.

Missing O : buzz, feedback, craquements, échantillons, effets…

Kecap Tuyul : micros, objets, feedback, parasites, effets…

https://xtetx.org/qui-sommes-nous/les-formations-satellites/psph-s/

 

DOEDELZAK (solo)

Doedelzak est un amoureux des synthétiseurs et effets analogiques. Il tente d’en explorer les sonorités, qui sont trop souvent ramenées à des clichés électroniques aujourd’hui omniprésents

https://xtetx.org/qui-sommes-nous/membres/doedelzak/

https://doedelzak.bandcamp.com/